Menu

Se rendre aux États-Unis : quelles sont les formalités ?

0 Comments


Pour les Européens, la formalité pour fouler le sol américain est assez simple. Les États-Unis pratiquent une politique d’ouverture sélective. Pour un certain nombre de nationalités, le visa ne sera pas nécessaire. Un passeport électronique suffira. Cependant, une autorisation d’entrer et de voyager sur le territoire ou ESTA est obligatoire.

Disposer d’un passeport en cours de validité

Pour les citoyens européens, les voyageurs venus du Canada et d’autres pays industrialisés, le visa n’est pas obligatoire pour débarquer aux États-Unis. Un simple passeport biométrique ou électronique devrait faire l’affaire. Cependant, l’administration imposera quelques contrôles si le passeport porte le cachet de certains pays avec lesquels les USA sont en délicatesse. Par ailleurs, la validité du passeport en question doit être encore valide pendant le semestre qui suit le débarquement sur le territoire.

Autorisation de voyage ou ESTA

L’ESTA est un document qui s’obtient librement. Cette autorisation électronique de voyage sera à demander auprès de l’équivalent américain du ministère de l’Intérieur. Le Département Homeland of Security délivre l’autorisation qui aura une durée de deux ans. Les formalités pour l’obtention de ce document se font en ligne. Le papier est délivré contre le paiement de la somme de 14 dollars américains. Il est possible de demander plusieurs fois l’ESTA. Notons que ce dernier ne sera accepté qu’en présence d’un passeport valide.

Cas exceptionnels tolérés par l’administration américaine

Pour les voyageurs étant déjà sur le sol américain souhaitant venir par la voie terrestre, l’ESTA n’est pas obligatoire. Il y aura juste un formulaire à remplir à la frontière. Ce document, baptisé I-94, ne sera pas gratuit, mais reste accessible à un prix modéré. Il faut tout simplement débourser 6 dollars. Pour les personnes qui disposent d’un passeport non électronique, notamment celles qui doivent voyager d’urgence, le visa est obligatoire. Ce sera le cas, quelle que soit la raison du déplacement aux États-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *